Les oublier, c'est banaliser notre chance.

11 NOVEMBRE
11 NOVEMBRE

EUROPE 1945

Remarques:

Ces premières cartes sont centrées sur le thème principal de la séparation de l'Europe en deux zones distinctes.

Le choix des cartes, dans le futur, pourrait s'opérer à la demande des étudiants....? 

 

L’EUROPE ACTUELLE, LE RESULTAT

 

D’UN ACCOUCHEMENT PARFOIS

 

 DOULOUREUX

 

 

 

 

 

 

 

1945 l'exode des Allemands vers l'ouest

 

Allemagne 1945 : les zones d'occupation
Allemagne 1945 : les zones d'occupation

Commentaire :

Ces trois articulets sont extraits d'une revue distribuée aux militaires belges qui participaient à l'occupation de l'Allemagne.

Pourquoi les placer ici ? Pour montrer la virulence de l'esprit anti-allemand qui régnait à cette époque. Après la découverte des camps de la mort, après les désastres et atrocités commis par l'Allemagne nazie, le ressentiment à l'égard des Allemands pouvait s'expliquer.

Etaler cette prose permet aussi de mesurer l'évolution heureuse des esprits en Europe....

Questions :

-Dans la rubrique 1, que signifie la signature "Un du 25 e Bon de Fu" ?

-Dans la rubrique 2, quelle est la signification de "Boche" ?

-Dans la riubrique 3, [plus difficile !], que veut dire "Werwolf" ?

 

C'est totalement gratuit, pas de point en plus, cela n'a pas beaucoup d'intérêt sauf pour les curieux....

l'Allemagne après 1945

Berlin : Dans et hors de l'Allemagne
Berlin : Dans et hors de l'Allemagne

Berlin vivait sous le statut d’occupation par les forces américaines, britanniques, françaises et soviétiques. Berlin ne faisait pas partie de la RFA ou de la RDA.

Seules les compagnies aériennes non-allemandes pouvaient la desservir.  

De même, trois autoroutes reliaient les deux parties de l’Allemagne, il était interdit d’emprunter, sans autorisation, les sorties. A cet effet, un système sophistiqué de contrôle avait été installé par les Vopos (Volkspolizei), la police du régime.

Les postes de douane entre RFA et RDA restaient sous le contrôle étroit des Soviétiques.

Jusqu’à la création du mur, en 1961, il était relativement aisé de franchir la séparation entre la partie occupée par les Soviétiques et la partie occidentale. Cela permettait à de nombreux est-allemands de se rendre à Berlin-Ouest et, de là, s’embarquer à Tempelhof (le Zaventem berlinois de l’époque) afin de s’envoler vers l’ouest !

La création du mur mettra un terme à ces velléités d’escapade….

 

la configuration du rideau de fer pouvait varier suivant la nature du terrain
la configuration du rideau de fer pouvait varier suivant la nature du terrain

L’installation du rideau de fer se fera d’une manière progressive. Dès la fin de l’année 1945, les troupes alliées (essentiellement américaines et britanniques), en accord avec les Soviétiques, installent des postes de contrôle entre les deux parties de l’Allemagne.
Afin d’endiguer une éventuelle progression des troupes soviétiques en direction de l’ouest, l’URSS et les Etats-Unis, durant la guerre, avaient conclu un accord de partage des zones en Europe centrale. En conséquence, des villes telles que Leipzig (en Allemagne orientale) ou Pilsen (en Tchécoslovaquie), libérées par les troupes américaines seront rétrocédées aux Soviétiques.

Pour la petite histoire, un bataillon de fusiliers belges participera à la libération de Leipzig, de même, à Wismar (dans la partie orientale du nord est de l’Allemagne) des équipes SAS belges participeront au triage de la population en provenance de l’est.

A cette époque, la volonté commune des vainqueurs de l’Allemagne est de limiter l’afflux de réfugiés en provenance de l’est de l’Europe.

Après 1949, avec la fondation de la République Fédérale d’Allemagne (à l’ouest) et de la République Démocratique Allemande (à l’est), la barrière, somme toute perméable, deviendra de plus en plus rigide. A l’initiative de la RDA, avec le soutien de l’URSS, une ligne rigide de démarcation  se constituera pour prendre une physionomie telle qu’elle apparaît sur le schéma.

 

Berlin
Berlin

1961 : Construction du mur de Berlin